Artist Name 

 laisser penser! 

Label Vache

22/11/2014

Scène 1 : Côte à côte

Carcasse Persillée, Carcasse Grasse, Carcasse Marbrée

 

Suspendues à leur crochet en chambre froide.

 

Carcasse persillée.—(le regard fixé depuis deux minutes sur Carcasse Marbrée, quelques crochets plus loin) Tu la trouves comment celle-là là-bas ? Avec ses airs hautains… Elle se prend pour qui ?

Carcasse Grasse (se tournant vers Carcasse Persillée pour entrer dans la conversation, et suivant son regard jusqu’à Carcasse Marbrée).—Je l’avais déjà remarquée tout à l’heure. (Avec un accent anglais à couper au couteau) C’est une « Angus », ça doit être pour ça…

Carcasse Persillée (avec une voix agacée).—Oui enfin, c’est pas parce qu’elle est bien « marbrée » qu’elle sera meilleure que nous !

Carcasse Grasse.—Haha, c’est toi la Persillée qui dit ça ! Tu as du goût pourtant ! Tu n’as rien à lui envier.

Carcasse persillée (avec une voix hautaine).—Oui je sais ! On m’a toujours dit que je finirais dans une grande boucherie à Paris. C’est pour cela qu’elle devrait se tenir un peu !! (un temps) D’ailleurs tu ne pourrais pas te décaler parce que tu me colles là, c’est… C’est pas très agréable.

Carcasse grasse (avec une voix penaude).—Ah oui excuse-moi.

 

 

 

Scène 2 : Accostage

Côte de bœuf 1, Côte de bœuf 2, Entrecôte, Carcasse de porc, Carcasse de mouton

 

Au dessus d’un passage clouté.

 

Carcasse de mouton.—Oulala, j’ai un peu la nausée… 

Carcasse de porc.—C’est vrai que c’était un peu long, mais nous en Bretagne, on a l’habitude… le vent souffle souvent sur la plaine et ça nous donne des hauts-le-cœur.

Entrecôte.—Heureusement que nous, on a pas été élevé là-bas. Elles sont toutes devenues folles. Quel scandale !

L’homme emporte la carcasse de bœuf.

Entrecôte.—Rolala qu’est-ce qu’ils étaient lourds ces deux-là ! Je suis bien contente qu’on s’en soit débarassé… 

Côte de bœuf 1.—Tu crois qu’ils nous amènent où là?

Entrecôte.—Et bien, dans la boucherie ! Tu ne sais pas ?! (regardant à droite, puis à gauche ses deux côtes) On va enfin être apprêtées pour être mise en vitrine les filles !

Côte de bœuf 2 (d’une voix stoïque).—Ah bon.

Entrecôte (toute excitée).—Ouiiii ! ça va être le plus beau jour de ma vie ! Un jour une autre entrecôte m’a dit qu’elle avait entendu qu’une de ses amies avait fini dans l’assiette de Catherine Deneuve. Soupire (d’une voix rêveuse) Moi j’espère tellement que je serai mangée par un grand acteur ténébreux, par Alain Delon par exemple, ou Louis Garel ! (les deux côtes se regardent, platement) Je n’ai pas reconnu le boucher qui nous a choisies. Mais de toutes évidences, vu notre qualité, on sera exposée dans la plus belle vitrine du tout Paris mes côtes, je vous le garantis !

 

 

 

Scène 3 : T’as la cote où tu l’as pas

Entrecôte, Petite Entrecôte, la Cliente, Foie de poulet, Cuisse et Rables de Lapin, Basse côte à griller, Filet de dinde, Filet de poulet, le Boucher

 

En vitrine, elles attendent d’être choisies ...

 

Entrecôte.—Non mais c’est inadmissible d’être aussi mal placée!  Avec vue sur le Rable de Lapin merci bien. C’est le Poulet 20 jours qui est au premier rang! On aurait au moins pu être séparées de la volaille...C’est IN-AD-MI-SSIBLE!!

Petite Entrecôte.—Ah oui ...? mais tu penses qu’on sera choisi, tout de même ?

Entrecôte.—Quelle question ! Moi je suis une Limousine, viande somptueuse, finement persillée, légèrement grasse sur le dessus pour avoir un rôtissage parfait, longue en bouche, très tendre, fondante, moelleuse, soyeuse, ...

Petite Entrecôte, (ne l’écoutant plus, observe sa noix de manière dubitative. D’une voix hésitante).—Et moi tu crois que j’ai mes chances?

Entrecôte.—Pfff... avec tes petits 180g ? Je m’en fends l’os. (un temps) Fais-nous un peu honneur, mets-toi en valeur!

Petite Entrecôte.—Plutôt de côte ou plutôt de  face ?

Ding Dong. Une cliente entre dans la boucherie.

La cliente.—J’aimerais cette Petite Entrecôte s’il vous plaît.

 

 

 

Epilogue

 

Avec la pièce LABEL VACHE on apprend à consommer en toute conscience la provenance de notre viande et le devenir de notre paysage.

© 2015 by INITIAL paysagistes, Paris.

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Facebook Clean